Outre l’ordre du jour, notamment le serment de Sybille MAKA et d’Anne KLEIN fraîchement émoulues conseillères, le conseil communal a été saisi d’une demande d’opposition au permis sollicité par IBV, résolution défendue par le groupe Ecolo, soutenue par « Comm’ Vous » mais refusée par la majorité et deux abstentions (Mme KLEIN et Mr REMACLE). Point n’est besoin de relater les interventions de chacun, la presse s’en est chargée, mais que retenir ?


Plus de 300 habitants se sont manifestés pour exprimer leur mécontentement ou leur inquiétude. C’est à la fois peu et beaucoup plus que d’habitude. Nous avons fait entendre notre voix sur les nuisances actuelles et notre opposition formelle aux projets de l’entreprise IBV peu scrupuleuse avec le respect de la législation. Ces manifestations de rejet ont au moins le mérite d’avoir obligé la majorité à étudier le dossier et à émettre des recommandations complémentaires à l’étude d’incidence en faveur de l’environnement. Le bourgmestre ira les défendre près du fonctionnaire de la Région Wallonne. Il n’a échappé à personne qu’il est favorable à la délivrance du permis et que la décision définitive reviendra à la ministre Ecolo, Mme TELLIER… Attendre et voir.


Bien sûr, nous aurions souhaité une décision plus courageuse de nos dirigeants locaux, mais il ne faut pas non plus espérer que tout change du jour au lendemain. Le zoning est là ! Des habitants y trouvent du travail; l’entreprise IBV en procure aussi, même si peu se disent heureux de leur emploi ! Petit à petit, les mentalités changent. Il nous faut continuer à défendre point par point des améliorations, à sensibiliser autour de nous, autour de vous, pour que la majorité des habitants réclame enfin le changement.

Chers amis,

Nous avons attiré votre attention sur la demande de permis de l’entreprise IBV.

Notre analyse de l’énorme dossier nous laisse perplexes :
Quelles que soient les nuisances, l’étude d’incidences propose des aménagements qui rendent les pollutions conformes aux normes. Il y a peu de chance que le permis soit refusé, mais les nuisances restent les mêmes !

Pourtant, plus il y aura de courriers de réclamations, plus il y aura de chances de réduire ces nuisances. Cela vous prendra quelques minutes, mais le bénéfice pourrait être de longue durée.

Nous vous proposons une lettre type dont vous pouvez vous inspirer pour écrire un courrier à la commune. Faites état de ce que vous pensez sur les questions de l’eau de distribution, du bruit, des fumées, des camions, de l’état des routes et du danger, de la pollution lumineuse, du respect de l’environnement…

Se manifester, c’est d’abord croire au changement. Croire au changement, c’est se faire respecter et respecter nos enfants. Faites-le avant qu’ils ne vous le reprochent !`

Merci pour eux.

Vous trouverez la lettre type à l'adresse suivante

Attention, la date limite est proche : le 20 janvier à 11 heures !

Vous pouvez remettre le courrier à l'administration communale, sous format papier, ou par mail à This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. (Votre adresse mail doit être identifiable à un nom (donc une adresse avec pseudonyme ne sera pas acceptée)).

Chères lectrices et chers lecteurs, 

Le 6 mai, notre bourgmestre invitait certains riverains et autres, de même que des membres de Vie Salm et des membres de la société de pêche à "Une réunion du comité d'accompagnement de la zone d'activités économiques (ZAE) de Vielsalm (Burtonville - Ville-de-Bois)" cf. l'intitulé de l'invitation de Mr Deblire.

Des représentants d'Idelux, de l'ICA, d'IBV, de Spanolux, de CIBB, de JIDA Forest étaient également présents.

Différents sujets étaient à l'ordre du jour. Nous vous les détaillons : 

Derniers articles

Fil actu FaceBook